L’impact du droit sur les choix stratégiques, l’organisation et le management des entreprises

Envoyez vos propositions à pierre.louart@univ-lille.fr et n.gahlam@mdi-alger.com

Nous répondons dans les dix jours. Merci de respecter les consignes d’écriture (structuration du texte, résumés, polices de caractères, citations), telles qu’indiquées dans les consignes de rédaction.

Le droit est toujours très lié aux actes de gestion et aux pratiques managériales, il contribue à en fixer les règles, au même titre que les habitudes ou les usages culturels. Ces derniers sont analysés en termes d’isomorphismes sociaux par les approches néo-institutionnelles du management.

En Afrique, sans les sources européennes que sont l’Union européenne, le Conseil de l’Europe et la Convention européenne des droits de l’Homme, on s’appuie sur quelques sources internationales et les systèmes juridiques propres à chaque pays (incluant d’éventuelles bases constitutionnelles).

Les articles proposés devront mettre en évidence l’impact du droit sur certaines pratiques de management. On s’intéressera en particulier au droit des affaires, au droit commercial, au droit social et au droit fiscal. On pourra étudier aussi les tendances générales qui touchent au droits humains (l’égalité des genres, le respect des minorités, l’accueil et l’intégration des migrants, etc.).

Il ne s’agit pas d’effectuer un travail strictement juridique (comme si on était chercheur en droit), mais de regarder comment l’application du droit, sa gestion ou son usage avisé (par effet de levier, utilisation habile, contournement partiel) permet d’en tirer des opportunités managériales.

Il sera possible d’étudier les conséquences d’une loi sectorielle sur les pratiques des entreprises concernées. Par exemple, la Côte d’Ivoire vient d’adopter un nouveau code forestier, pour reboiser le pays qui a perdu plus des trois-quarts de ses forêts. Ce nouveau code associe les planteurs et les industriels à ses objectifs, avec pour but de développer l’agroforesterie. Il combine une politique d’incitations et des sanctions lourdes en cas de non-respect de la loi.

Par ailleurs, les articles pourront faire des comparaisons internationales, en confrontant des législations de types différents et en évaluant leurs conséquences sur la gestion des entreprises des pays correspondants.

Enfin, ils pourront tester la manière dont les dirigeants s’informent sur les éléments juridiques liés à leur activité, par exemple s’ils utilisent des conseillers internes, des cabinets ou des plateformes sur Internet (de type droit-afrique.com). Dans ce cas, il serait opportun d’étudier l’impact de ces choix sur leurs orientations juridiques et l’importance qu’ils accordent au droit dans leurs pratiques managériales.